blog_grenson.jpgN√© √† Charleroi en 1962, Olivier Grenson a su, d√®s l'√Ęge de dix ans, qu'il ferait de la bande dessin√©e. La d√©couverte des aventures de Lucky Luke et de Tintin constitue, pour lui, une v√©ritable r√©v√©lation. Aussi suit-il, d√®s que ses √©tudes classiques lui en laissent le loisir, les cours de Vittorio Leonardo... avant de s'initier aux secrets du m√©tier chez Eddy Paape. Apr√®s quatre ann√©es pass√©es √† l'ERG (Ecole de Recherche Graphique) √† Bruxelles, o√Ļ il √©tudie le graphisme et l'animation, Olivier s'attaque √† ses propres s√©ries tout en poursuivant l'enseignement du dessin dans la m√™me √©cole.

De 1984 √† 1985, Olivier Grenson publie la s√©rie "Aldose et Glucose" dans le journal "Tintin". De 1985 √† 1987, il r√©alise pour le m√™me journal ses premi√®res histoires "r√©alistes" sur sc√©nario des soeurs Rahir. Parall√®lement, il entame un ensemble de projets pour le programme Malvira, √† la RTBF, en compagnie de Patrick Chaboud, cr√©ateur du Magic Land Th√©√Ętre dont Olivier Grenson reste l'affichiste attitr√©.

En 1989, La revue Circus sollicite Olivier Grenson pour une nouvelle s√©rie, "Jack et Lola", malheureusement interrompue. Il d√©bute √©galement √† la t√©l√©vision. Il animera ainsi chaque semaine la rubrique BD de l'√©mission clip-clap pour RTL, et cela jusqu'√† la fin 1985. C'est en 1989 √©galement que l'√©diteur Claude Lefrancq lui propose un projet d'album. Ce sera "Le Golem", avec les d√©buts de Carland Cross, un d√©tective dans la plus pure tradition fantastique, et la rencontre avec le sc√©nariste Michel Oleffe. "Le Golem" conna√ģtra un succ√®s inesp√©r√© pour un premier album et quelques distinctions professionnelles importantes. Suivront, de 1991 √† 1995, "Le Dossier Carnavon", "Tunnel", "Le myst√®re du Loch Ness 1 & 2", "La Goule de Shadwell". D√©but 1998 para√ģt "Les pendus de Manhattan", septi√®me √©pisode des aventures du "D√©tective de l'Impossible", qui renoue avec l'atmosph√®re angoissante des premi√®res histoires.

1998 est √©galement l'ann√©e o√Ļ Olivier Grenson entame une collaboration avec Jean Dufaux. Le premier titre de "Niklos Koda" para√ģt en octobre 1999 dans la collection ¬ę Troisi√®me Vague Lombard ¬Ľ (9 titres actuellement). Cette s√©rie nous plonge dans les troublants et dangereux secrets d'alc√īve des √©changes politico-√©conomico-diplomatiques.

L'intérêt suscité par Carland Cross a valu à Olivier Grenson de signer avec la société de dessins animés ODEC-KID Cartoons un contrat portant sur la réalisation de 26 dessins animés pour la télévision, attendu pour 1997-1998 sur TF1. Diffusé en 1997 sur Canal+, en 1998 en Belgique (RTBF, BRT), en Suisse et au Canada. En plus de son enseignement et de son travail de dessinateur, Olivier Grenson travaille régulièrement dans la publicité (SPACIX ...).

picto-lire.gif